top of page
  • Photo du rédacteurAssociation Quartier Bourgogne

La Commission de l'aménagement et l'environnement vote CONTRE le PLQ Bourgogne

Dernière mise à jour : 10 janv. 2023


A la suite de notre audition par la Commission de l'aménagement et de l'environnement, celle-ci est sensible à nos arguments et vote contre le PLQ le 15.03.2022


Voici notre message à la Commission de l'aménagement et l'environnement le 15.03.2022 :

L'association des habitants du quartier de la Bourgogne, les habitants des rues voisines et la nouvelle génération de citoyens sont préoccupés par le développement actuel du centre de la ville de Genève.

La seule actualité récente avec la sortie d’une pandémie encore non assurée, l’annonce de futures épidémies en raison entre autre de la surpopulation, ajoutées à l’évolution du climat, trouvent une écoute toujours plus grande au sein de la population qui espère voir naître au quartier de la Bourgogne une Cité – Jardin respectueuse de ses habitants et de ses futurs résidents.

Le quartier des Charmilles est un quartier qui historiquement a vu des ouvriers pouvoir accéder à des petites maisons modestes et bénéficier d'un environnement naturel au sein de Genève. Aujourd'hui la ville s'est développée et a besoin de nouveaux logements, perspective que nous soutenons. Cependant, nous revendiquons la préservation des valeurs historiques de notre quartier, garantes de la qualité de vie de chacun et fidèle à sa propre histoire sociale.

La préservation d'un poumon de verdure et de la riche biodiversité qu'il abrite (et qui a malheureusement déjà été bien impactée par la nombre considérable de nouvelles constructions et surélévations du quartier) est un sujet qui nous paraît d'actualité et qui nous tient à coeur.

Face à nos revendications, nous sommes inquiets des procédés peu démocratiques utilisés par la Ville et du devenir de notre quartier considéré par cette dernière comme une simple surface à densifier.

Nous considérons, et l'avons à maintes fois exprimé, que la Ville de Genève s'est montrée incapable d'écouter les habitants et propriétaires du quartier de la Bourgogne qu’elle a traité avec mépris à l'occasion de prétendues séance de concertation qui n'étaient au plus que de l'information . Ainsi, nous contestons l'existence du prétendu processus de concertation, . Aussi, nous réclamons une reconnexion des politique avec leurs concitoyens et nous contestons la pratique utilisée de mise devant le fait accompli et de pseudo-concertation, inacceptable en démocratie. A souligner également que le rapport du Service d'urbanisme fait état d'un prétendu accueil favorable au projet donné par 14 associations en défense de la nature, alors qu'en réalité 1 seule d'entre elles a donné un retour favorable sans qu’une évaluation de la biodiversité existante n'ait été réalisé in situ. Le projet de "parc" avec étang et prairie (!) à l’ombre des gigantesques immeubles de 23m n'est un alibi qui ne verra jamais le jour tant les obstacles architectoniques sont multiples.

Dans un quartier déjà fortement urbanisé, notre association veut être associée à un projet de la Ville qui lègue un patrimoine immobilier de qualité, généreux et fonctionnel aux générations futures. Le PLQ qui est en cours d’examen et qui repose aujourd’hui sur l' approbation et la responsabilité du Conseil Municipal est dépassé car il procède d'un concept qui ne répond plus aux attentes des habitants de la ville et du canton.

Nous répétons: nous revendiquons une écoute digne et démocratique ainsi que le développement d’un quartier à taille humaine qui prennent réellement en compte les besoins de la population.

Les membres de notre association sont aujourd’hui en colère et sont prêts à se battre pour leurs revendications et l’avenir de leur quartier.

Nous sommes convaincues que ce PLQ ne répond plus à la Genève de demain.


55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page