top of page
  • Photo du rédacteurAssociation Quartier Bourgogne

De qui se moque-t-on? Réflexion sur les éléments de communication de la Ville de Genève

Dernière mise à jour : 10 févr. 2023

La Ville de Genève a publié une animation qui laisse pour le moins perplexe. Forts de l'utilisation sans limite de nos impôts, les services de la Ville de Genève font circuler des images ne reflétant en aucun cas la réalité de l’application du PLQ Bourgogne.

1. L’image bucolique de l’introduction est faussée par l’application de toitures vertes identiques aux prairies du sol. Ils ont fait figurer quelques panneaux solaires.

La réalité sera tout autre: - les toits seront tapissés de panneaux techniques, peut-être même certaines façades. - Sur cette même image le gris des façades à l’ombre a été teinté légèrement du même vert que l’herbe du sol. Quel en est le but? Diminuer l’impact des immeubles sur ce périmètre. - Ils utilisent la transparence des aplats de façades toujours pour la même raison de diminuer l'impact des immeubles sur le périmètre - La taille des immeubles en deuxième plan semble réduite. Pourquoi ?

En clair, dès l’introduction les informations sont orientées et trompent la population.


2. Le périmètre aussi présenté avec une vue plongeante mais cette fois-ci de la rue du Dauphiné semble représenter une hésitation de la part des graphistes :

- Les ombre des immeubles sur la rue du Dauphiné ont une largeur certainement réaliste, mais étonnement dans le soi-disant parc, ces mêmes ombres (immeuble de hauteur identiques) sont deux fois moins importantes... Etonnant, non? - Cette même vue met en avant la difficulté rencontrée par les concepteurs qui mettent les immeubles en face de Quartet à l’ombre sur 6 façades. Or, les immeubles en comportent 8! Pourquoi cette ommission?

3. L’animation où l’on voit les arbres en place et les immeubles grandir autour est par définition une déformation grave de la réalité car elle fait penser que les arbres subsistent.

La vérité est tout autre : ont rase tout, ont construit, et on plante des arbrisseaux.

La taille des arbres présentés correspond à une vision, après des décennies de croissance, pour l'an 2070 La densité des arbres ne correspond pas au plan du PLQ.

Lorsque l’on cumule ces trois thèmes on met totalement le "spectateur citoyen" dans l’erreur.



Pour ces raisons,

le 12 mars 2023

VOTEZ NON AU PLQ BOURGOGNE



126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page